02 April, 2020

    Voyage au mont Kailash - le coeur du monde, l'axe de la terre et le centre de l'univers

    Le Tibet est le centre du monde spirituel et le mont Kailash est le cœur du Tibet. Dans le système montagneux de Gandisa, il y a un sommet d'une hauteur de plus de 6 000 mètres. C'est la montagne sacrée Kailash, le plus haut sommet de la chaîne de montagnes du même nom.

    La précieuse montagne enneigée, comme l'appellent les bouddhistes, est restée invaincue, car les autorités chinoises n'autorisent pas l'ascension. La seule tentative d'escalade de la montagne a provoqué une violente manifestation de la part des croyants conduits par le Dalaï Lama. Les Tibétains croient que Kailash est la maison de Dieu et quiconque a gravi une montagne doit mourir.

    La montagne est considérée comme sacrée, des représentants de 3 grandes religions y font des pèlerinages: hindous, bouddhistes, jaïns. Ils doivent faire le tour de la montagne 108 fois. Cela donnera un nettoyage du karma et une meilleure réincarnation.

    Mont Kailash, Dirapuk Gompa, côté nord.

    Les hindous considèrent le sommet de la montagne comme la résidence (résidence d'été) du dieu Shiva. En regardant peut-être Kailash, ils ont créé le mont Meru dans cette religion - le point de départ du monde et celui des dieux.

    Les adeptes de bon, une religion qui était en Chine avant le bouddhisme, croient que leur professeur et mentor Salva sous la forme de Tonpa Shenrab Miwoche est descendu du ciel. Les Jains sont certains que la première Jaina a vécu ici et a reçu l'illumination. Et les bouddhistes croient que Bouddha a vécu ici dans l'incarnation fâchée de Samvar et que, par conséquent, Kailash est l'un des endroits favorables à la croissance spirituelle.

    En d'autres termes, beaucoup de gens croient que cette montagne est dotée du pouvoir divin et beaucoup essaient de faire un circuit rituel pour trouver l'illumination et purifier le karma. Un tel chemin de pèlerinage s'appelle l'écorce.

    Le photographe Samuel Zuder, en visite à Kailash, a été frappé par lui à première vue. Très vite, il a pu réunir un petit groupe d'assistants et a pris un mois pour photographier les environs et les pèlerins. Les résultats de son voyage sont impressionnants. Le photographe envisage de publier à l’avenir le livre "Face à la foi: Mont Kailash, au Tibet". En attendant, nous admirerons les photos créées par lui qui sont renversantes à saturation:

    Gauche: Sonam Tsering, 24 ans. Origine: Darchen, Tibet. 4 tours. Droite: Zerin Zumba, 28 ans. Origine: Darchen, Tibet. 22 tours.

    Glade Tarpoche. May Day Saga Dava.

    À gauche: Dolma, 18 ans. Origine: Lhassa, Tibet. 1 tour. Photo de droite: Lobsang Yeshe, 27 ans. Origine: Markam, Tibet. 5 tours. À l'extrême droite: Temp Gyatso, 28 ans.

    Mont Kailash, vallée de Lha Chu.

    "En adorant le mont Kailash, une personne n'abandonne pas son comportement quotidien habituel. Ce n'est pas comme aller à l'église, où il faut rester calme et se concentrer sur la prière. Au cours de la marche rituelle, j'ai vu de nombreux groupes et familles qui semblaient apprécier de prier chagrin ", écrit le photographe.

    Gauche: Sange, 17 ans. Origine: Darchen, Tibet. 12 tours. Droite: Yeshe Gyaltsen, 35 ans. Origine: Shigadze, Tibet. 12 tours.

    Mont Kailash, Dirapuk Gompa, côté nord.

    À gauche: Dazang, 47 ans. Origine: Nagchu, Tibet. 7 tours. Droite: Lhaga, 49 ans. Origine: Gejey, Tibet. 6 tours.

    Mont Kailash, Dirapuk Gompa, côté nord.

    Laissez Vos Commentaires