02 April, 2020

    Excavateurs de la vallée des morts

    La carrière de Morozovsky est l’une des plus grandes mines de charbon en Ukraine. Il y a environ 5 ans, le travail battait son plein ici. Chaque heure, d'énormes pelles araignées transportaient des centaines de charbon KAMAZ. Maintenant, ils rouillent lentement et attendent d'être mis au rebut. La technologie soviétique des années 70 et l’allemand étaient encore d’avant-guerre. Cet article concerne les monstres de fer de la carrière de Morozovsky.

    La mine à ciel ouvert Morozovsky est l’un des rares endroits en Ukraine où le lignite a été extrait. La compagnie avec un chagrin dans la moitié a survécu aux années 90 et travaillait jusqu'à récemment. En 2009, les entreprises ont coupé l'électricité pour leurs dettes. L'équipement s'est levé, le personnel a été réduit, la carrière a été rapidement remplie d'eau souterraine. La réclamation attend la section - ils disent que les Chinois veulent la développer.

    La carrière de Morozovsky est récemment très prisée des amateurs d’industriels ukrainiens. Certes, chaque mois, il y a de moins en moins d’expositions et il est de plus en plus difficile de s'y rendre. La carrière est bien gardée.

    Selon les estimations, les gisements de charbon dureront encore 20 ans pour une exploitation minière active.

    L'attraction principale de la carrière est une énorme excavatrice rotative. En bas à gauche est l'habituel - vous pouvez comparer les tailles.

    Le nom du monstre est ERShR-1600. Avec le marquage, tout est simple: une pelle rotative sur rail de marche, une productivité de 1600 mètres cubes par heure. Pour être clair, il s’agit d’environ 200 camions KAMAZ. Je répète - à l'heure!

    Machine construite en 1970. Les pièces ont été apportées séparément pendant plusieurs années et ici, sur place, les ouvriers ont récupéré ce monstre.

    Le colosse pèse 4.000 tonnes. Non, je n’ai pas scellé - quatre mille. C'est environ 80 voitures de chemin de fer. En réalité, c’est presque le cas de mon immeuble de cinq étages à Khrouchtchev.

    Il se déplaçait à une vitesse de deux mètres par minute. Lentement mais sûrement)

    Cette excavatrice développait une carrière. Il a marché le long du bord, a coupé la couche supérieure, après quoi les draglines ont commencé à exploiter le charbon, puis il est descendu à un niveau inférieur et a creusé là.

    La grande roue à la fin de la flèche est en réalité un rotor. Le diamètre est de 16 mètres. 10 seaux y étaient attachés. Ils ont été coupés pour la ferraille.

    Dragline. Il est une pelle mécanique ESh-6/45. Avec le marquage, encore une fois, rien de compliqué. Les lettres ne sont qu'une abréviation. Les chiffres indiquent le volume du godet (en mètres cubes) et la longueur de la flèche, respectivement.

    NKMZ - Usine d'ingénierie de Novokramatorsky. Parmi la rouille, le profil de Lénine apparaît toujours.

    De telles excavatrices ont été fabriquées du début des années 70 à la fin des années 80. Au total, les draglines de cette classe NKMZ ont riveté plus de 300 pièces. Ils ont été livrés à tous les pays du camp social.

    Pattes) C'est avec eux qu'il "marche".

    C'est la seule excavatrice qui a réussi à monter et même à monter à l'intérieur.

    Et voici son frère aîné. C'est une fois et demie plus. La longueur de la flèche est de 70 mètres. À titre de comparaison, il s’agit de la largeur standard d’un terrain de football.

    Juste des couleurs incroyables. Je n'ai jamais vu une telle combinaison dans la nature.

    Il y a plus d'eau chaque année. Les habitants disent que la profondeur est "trois piliers haut".

    Ils disent que chaque jour le niveau de l'eau augmente de 1 cm.

    Sous l'eau - une ligne électrique, un convoyeur et bien plus encore. Presque noyé et l'une des pelles araignées. Sur la photo, ils semblent petits. En fait, la flèche de la pelle de droite mesure 70 mètres, le godet mesure 10 mètres cubes. De loin, ils ressemblent aux squelettes de certains dinosaures. Ou des girafes.

    À gauche sur la colline se trouve notre vieil ami que nous avons escaladé.

    Le pont de convoyeur est le seul dans le pays. Trophée. Le pont a été importé d’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. Il y est utilisé depuis 1929 dans une mine de charbon de la ville de Bregwitz.

    En outre, ce pont s'appelle un camion à benne basculante. Je ne sais pas quelle est la différence. On dirait qu’il est autopropulsé.

    De retour dans sa carrière, il semble qu'il y ait deux vieilles pelles allemandes. Mais soit je ne les ai pas atteints, soit ils avaient déjà été taillés dans le métal. Nous ne vivons pas en Allemagne, donc personne ne fera un musée de monstres de fer. Alors, si vous voulez les voir vivre, dépêchez-vous.

    Laissez Vos Commentaires